retour

Quels sont les signes du burnout ?

La fatigue

Quels vont être les premiers symptômes du burnout ? Le tout premier ça va être bien sûr la fatigue. On en... lire la suite

Quels sont les signes du burnout ?

La fatigue

Quels vont être les premiers symptômes du burnout ? Le tout premier ça va être bien sûr la fatigue. On en fait trop et donc, progressivement, on se sent fatigué. Et puis, à un moment donné, même si on se repose, même si on a des nuits de sommeil à peu près habituelles, on se rend compte que le sommeil ne repose plus, n’arrive plus à réparer cette fatigue. Donc ça c’est un signe.

Les signes somatiques


Ensuite on va avoir tout un tas de signes somatiques. On va être plus sensible à tous les virus. Je ne parle pas du coronavirus bien qu’on pourrait en parler, c’est un virus comme les autres. Les personnes vont, pendant l’hiver, être plus souvent enrhumés, ce sont celles qui vont avoir plus souvent la grippe, qui peuvent aussi déclencher des angines. Les personnes vont aussi se plaindre, avoir mal au dos, aux cervicales. Pour d’autres ça va passer par la sphère digestive. Il y a donctous ces petits bobos du corps qui vont aussi être des signaux d’alerte.

La perte de plaisir au travail


Et puis enfin, il y a aussi la perte du plaisir à faire le travail. Ce qui se passe c’est qu’on a moins les moyens de faire un travail de qualité, donc on perd le goût à son activité. Et en plus de ça, comme progressivement le burnout fait qu’il y a ce phénomène de dépersonnalisation, bah on fait les choses de manière un peu robotisée, là où justement avant il y avait cette empathie, cet engagement, etc…

Le besoin de substances


Donc les signes c’est ça : la fatigue, tous les petits bobos du corps - et ça on n’insiste peut-être pas suffisamment sur ça parce que le corps va parler quand on oublie de s’écouter soi-même - et donc vraiment les signaux somatiques sont extrêmement importants. Fatigue, les bobos du corps, le fait de ne plus avoir de plaisir à aller travailler, et puis on pourrait aussi rajouter le fait de se sentir obligé de prendre des substances pour tenir.
Alors, prendre des substances… Il y a tout un tas de substances possible hein. ça peut passer par la vitamine C le matin, et puis on prend au départ des plantes pour dormir le soir, puis progressivement ça peut être des somnifères, mais ça peut être aussi des anxiolytiques, ça peut être de l’alcool évidemment, pour certains ça va être le cannabis et, dans d’autres secteurs d’activités, ça peut être bah des drogues plus dures, un rail de coke pour tenir, des amphétamines… Le besoin de prendre quelque chose qui va nous aider à nous sentir performants puisqu’on va chercher à rester en quelque sorte performant et à combattre cette fatigue qui… dont on n’arrive pas à se sortir.